Les agriculteurs du vivant

Pour une Agriculture du Vivant est une démarche imaginée, structurée et amplifiée avec et pour les agriculteurs.

 

Ce qui rend notre démarche unique
  • Une agriculture productive et accessible permettant d’accompagner l’alimentation du plus grand nombre vers un modèle vertueux.
  • Une approche multi-filières à grande échelle qui mutualise les moyens et fait émerger une nouvelle offre reconnue et cohérente.
  • Des techniques agronomiques pragmatiques et ambitieuses qui s’appuient sur les savoir-faire des agriculteurs.
  • La recherche de l’alignement des intérêts de l’ensemble des acteurs de la chaîne de valeur alimentaire autour d’une agriculture optimiste.
  • La sensibilisation et la mobilisation du consommateur au profit de cette agriculture.
  • Un réseau de progrès en synergie avec les structures du territoire pour consolider les bases techniques et capitaliser sur les retours d’expérience.
Pour une Agriculture du Vivant, l’association

Le mouvement Pour une Agriculture du Vivant est porté par une association loi 1901 dont le but est de fédérer tous les acteurs de la filière agricole et alimentaire, du champ à l’assiette.

Un certain nombre d’organismes nous ont déjà rejoint : structures techniques agricoles, industriels et groupes de l’alimentaire, acteurs de l’innovation…

Tous sont d’accord sur un point fondamental : la nécessaire transition agricole et alimentaire se fera ensemble, appuyée sur un socle commun, celui des sols vivants.

Nos partenaires techniques :

Les structures d’appui technique partenaires fédèrent dans l’association leurs nombreuses années d’expérience dans l’accompagnement des agriculteurs vers l’agroécologie. Elles sont la caution d’une structuration des filières au plus près du terrain et des besoins réels des producteurs.

L’Association Française d’Agroforesterie
Arbre & Paysage 32
Ver de Terre production
L’Institut de l’Agriculture Durable (IAD)
Le Centre de Développement de l’Agroécologie
La Vache Heureuse

 

Les experts :
Ils accompagnent le projet depuis son origine et aident l’association dans la définition de ses fondamentaux agronomiques :
– Arnaud Daguin, chef cuisinier
– Alain Canet, agronome et agroforestier
– Konrad Schreiber, agronome
– François Mulet, maraîcher et formateur
– Jean-Philippe Querard

 

Les fondamentaux agronomiques de la démarche
  • Une agriculture des sols vivants et des fermes autonomes :
    – agriculture de conservation et couverture végétale permanente : un sol toujours couvert et jamais travaillé pour maintenir sa fertilité et réduire les coûts de production
    – agroforesterie et maraîchage sur sol vivant : du carbone intrant et de la biodiversité, moteurs de la production agricole
    – autonomie des élevages en protéine et bien-être animal : un troupeau en bonne santé pour un agriculteur heureux
  • Des services écosystémiques mesurés et mesurables
    – stockage de carbone dans les sols pour réduire l’impact du changement climatique : 4/1000 et au-delà (Voir l’initiative du 4 pour 1000)
    – réduction des pollutions et amélioration de la qualité de l’eau
    – augmentation de la biodiversité : dans le sol, au bord des champs et tout au long de la chaîne alimentaire
    – réduction de la dépendance aux produits phytosanitaires et aux ressources fossiles (combustibles et engrais minéraux)
  • Des pistes de travail pour établir la corrélation entre les sols vivants et haute valeur alimentaire des produits.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *